L'homme est si peu de chose face à la nature...

Lorsque de la plage d'Houlgate, vous marchez dans le sable pendant un certain temps, vous atteindrez la plage d'Auberville. L'immensité est telle que l'homme est remis naturellement à sa place en ce lieu. Entre rochers noirs qui vont jusqu'à Villers-sur-mer, et l'immensité de la nature, tout prend un sens surtout quand aucune construction humaine ne pointe son nez à l'horizon... L'homme est peu de chose. Est-ce parce qu'il en est conscient qu'il cherche à tout contrôler ? La peur domine ses actes, et la peur lui fait oublier l'essentiel...

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Bob (mercredi, 26 février 2020 19:07)

    L'homme a laissé son empreinte éphémère sur la sable, que la prochaine marée emportera jusqu'à la prochaine fois ... Jolie métaphore que cette image illustrée par ton texte ,