La dresseuse de Léopards...

Nous sommes dans les jardins de la Tour Eiffel, il fait beau et nous sommes dans les premières heures du déconfinement... Je déambule chassant d'un oeil encore hésitant l'image, essayant de me familiariser avec l'exercice de la street. Quand tout à coup je vois ses jumelles avec leurs manteaux semblables, la nounou qui ne fait que leurs aboyer dessus "Sit down, don't move"... Oh my God... !! Une des petites vient pleurer en se cachant derrière le banc, la situation est assez loquace pour moi, je m'approche et je shoote. Ce jour-là j'ai commencé à me familiariser avec la photo de street. Ce jour-là j'ai aimé le frisson de l'approche du sujet pour aller presque au contact (en respectant les distanciations sociales j'entends bien !), dans l'unique but de construire une photo de street. Bref, ce jour-là j'ai compris ce qu'étais la street pure... Et bonne ou mauvaise nouvelle, mais vous risquez d'en voir de plus en plus, parce que, j'aime ça !

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Bob (lundi, 18 mai 2020 09:37)

    J'avais oublié qu'en street , outre les parapluies et les chapeaux , les bancs publics Parisiens sont de belles sources d'inspiration,
    Ta compo est vivante et souriante même si la nounou n'a pas l'air commode ! Un instant j'ai cru que tu étais en Safari ...