Comme il me paraît loin le temps...

Montmartre, dans les premiers jours qui ont suivi le premier déconfinement... Les amoureux avaient besoin de rapprochement. Six mois plus tard rien a changé. Nous en sommes au même point. Un nouveau confinement alors que j'étais sûre qu'il n'y en n'aurait plus. On arrive à la fin quoi que... Sait-on jamais, je me méfie étant donné que les chiffres repartent à la hausse ! Je commence à saturer sur tous les plans avec ce truc, et pourtant les anciens, vous savez ceux que l'on nomme les personnes fragiles. Et bien ils doivent bien se marrer ceux qui sont six pieds sous terre ! Nous regarder déprimer pour une petite pandémie quand eux ont connu guerres, maladies, faim, et pandémie ! On ne supporte pas d'être enfermés chez nous, mais les "plus fragiles" ont connu bien pire, couvre feu évidemment, mais aussi privations, faim, froid et humiliations, grippe espagnole. Non, sincèrement je crois que nous les personnes dites "non vulnérables" aurions beaucoup à apprendre de nos anciens ! L'humilité dans un premier temps. Finalement cette pandémie qui nous empoisonne bien la vie est sans doute une belle leçon de vie. peut-être est-elle là pour rappeler l'essentiel....

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Bob (vendredi, 04 décembre 2020 16:05)

    On ne peut qu'adhérer à tes mots encore une fois .
    Ah qu'elle fait du bien cette image , merci! Et si tu en as encore dans ta besace n'hésite pas ;-)