Contre nature

La série "Contre Nature", a une histoire. J'aime photographier les bunkers en bord de mer, et si possible avec de l'eau pas loin, voir... Dessus, dedans, autour... 

Les bunkers, constructions nazis en béton, faits pour durer 1000 ans... Aujourd'hui, ils sont abandonnés, abîmés, immergés, tagués, fissurés, échoués, dynamités... Ils sont moi, je suis eux.

Avant ils étaient aimés, adulés par leurs créateurs, forts et imposants, fiers. Aujourd'hui, oubliés, maltraités ils portent les stigmates de leur vie, mais... Ils sont toujours debout, comme ils le peuvent, ils survivent à l'érosion, aux agressions, arborant leurs blessures. Je le répète, ils sont moi, je suis eux.

Dans chaque bunker échoué, je vois une facette de ma personne. Je vois une blessure. Je vois une tranche de vie.

Ils sont moi, je suis eux... Nous sommes encore debout malgré l'humiliation et la volonté de destruction. Blessés mais encore debout. Ils sont moi, je suis eux...

Bonus...